LA COURONNE

La couronne dentaire est une prothèse qui vient se placer comme un « chapeau » sur une dent abîmée (endommagée par une carie, dévitalisée, malformée). Elle est aussi appelée coiffe prothétique. La couronne est souvent proposée après une dévitalisation, afin de protéger la dent. En effet, une dent dévitalisée est une dent qui n’est plus alimentée par le sang et devient, comme un bois mort, cassante. Le risque de fracture est alors important, et peut entraîner l’extraction de la dent, c’est-à-dire sa perte définitive.

Il existe deux catégories de couronnes :

  • les couronnes de revêtement, qui recouvrent la partie coronaire de la dent.
  • Les couronnes de substitution, ou dents à pivot, qui interviennent lorsque la destruction de la couronne naturelle de la dent est totale, et nécessite d’utiliser le canal radiculaire pour y placer un tenon (ou pivot).

Voici les différentes étapes :

  1. Reconstitution de la dent à couronner (soin qui n’est pas inclus dans le montant de la couronne).
  2. Préparation et prise d’empreinte.
  3. Pose de la couronne.

Il existe plusieurs types de couronnes, selon le degré d’esthétique désiré par le patient.

  • La couronne métallique : Réalisée en métal non précieux, en alliage semi-précieux à base de palladium, ou en alliage précieux contenant de l’or. La couronne métallique, toujours utilisée pour les dents postérieures, est peu à peu remplacée par des couronnes reconstituant l’anatomie et la couleur des dents naturelles.
  • La couronne céramo-métallique : L’infrastructure est en métal, mais le revêtement est en céramique, permettant un aspect naturel très satisfaisant.
  • La couronne entièrement céramique sans métal : La couronne céramo-céramique (CCM) ou vitrocéramique ne comporte aucune partie métallique : elle a l’avantage d’être encore plus proche de l’aspect naturel et permet d’éviter tout risque d’allergie avec le métal, mais reste plus onéreuse.

Dentiste Paris